lundi 15 mai 2006

une atteinte à la vie privée ?

Petit à petit, nous annonçons aux proches qui croisent notre route la nouvelle de cette visite médicale. Nous sommes contents de dire que cela avance enfin.
Pour nous cette étape en est une parmis tant d'autres. Nous l'avons intégrée dans ce long processus et, à vrai dire, je ne réfléchis plus vraiment à son impact. Tout ce que je sais c'est que c'est l'ultime étape avant le visa...

Cependant les réactions des proches me font réfléchir. A chaque fois que nous parlons de cette fameuse visite, les réactions vont de la surprise à l'étonnement en passant par l'incompréhension.
C'est vrai que cette visite médicale n'est pas anodine finalement. Après avoir récolté tant d'informations sur nous (écoles fréquentées, diplômes obtenus, certificats de travail, adresses des 10 dernières années etc), il ne manquait plus que les informations du corps... il ne manquerait plus qu'un certificat de bonne santé mentale pour couronner le tout !
On peut se demander jusqu'où un état peut aller dans sa demande de renseignements sur une personne après tout. Quelles sont les limites ?

Lorsque j'en ai parlé à max il était outré : mais c'est une atteinte à la vie privée !
Il a raison, c'est une forme d'atteinte à la vie privée. Mais je connaissais les règles du "jeu" avant de me lancer. Je les ai donc acceptées depuis longtemps.

1 commentaire:

Olivier de Montréal a dit…

Oui, et puis une fois le statut de résident, vous avez les mêmes droits, en particulier la gratuité des soins médicaux.