samedi 19 avril 2008

Cabane @ sucre # 1

Jusqu'à cette semaine, il manquait quelque chose d'essentiel dans ma découverte de la culture québécoise : je n'avais jamais mis les pieds dans une cabane à sucre ! J'ai paré à ce manque et plutôt deux fois qu'une. Le hasard a en effet que mes deux cabanes à sucre se sont retrouvées la même semaine : mercredi avec mes collègues et samedi avec les amis.

Je vais vous raconter ci-dessous ma visite de mercredi, au chalet des érables (désolée pour les lecteurs qui connaissent ça par coeur). C'est une cabane à sucre traditionnelle avec, en plus, un village des sucres proposant plein d'activités : ballade en train ou en calèche, rodéo, visite de l'étable, de l'écurie...

J'ai donc vu plein d'animaux : des lamas, des lapins, des moutons, des biquettes, une truie énoooooooorme sur le point d'accoucher, un âne etc. C'est le genre de cabane super pour les enfants.





Dans le village des sucres il y avait une cabane avec la bouilloire, la grosse machine qui fabrique le sirop. L'eau d'érable est chauffée et passe dans plusieurs niveaux pour permettre à l'eau de s'évaporer (c'est toute la fumée sur la photo ci-dessous) et de se transformer en sirop. C'est ainsi que 30 à 35 gallons de sirop sortent en 10 heures (entre 136 et 158 litres).



Après la visite du village, direction la salle à manger -ambiance rustique - pour le repas traditionnel : soupe de poix pour commencer puis au programme :
  • fèves au lard,
  • omelette,
  • jambon et saucisses à l'érable,
  • pomme de terre,
  • crotons
  • et les fameuses oreilles de crisse (c'est super salé !!!).

J'ai goûté un peu à tout. Ce n'est pas le genre de mets dont je raffole, mais il fallait tester !
Ensuite j'ai trouvé une petite place pour le dessert : des beignets et de la délicieuse tarte au sucre recouverte de creme glacée.

Apres ce repas bien calorifique, nous avons marché dans le domaine. C'était parfait pour digérer... J'ai vu l'eau d'érable couler dans les seaux accrochés au arbres (le système traditionnel de la collecte) et le système moderne : des tuyaux reliés d'arbres en arbres.



Au retour nous nous sommes arrêtés au stand de tire à la neige. Généralement, c'est surtout pour cet espece de sucette de sirop d'érable que les gens viennent. On verse le sirop sur la neige puis on enroule le tout sur un bâton de bois et on déguste. Miam !



C'est un grand barbu qui servait la tire et mon collegue a entendu une conversation assez rigolote. Il faut que je la partage avec vous :

- Un jeune : "et toi l'hiver tu fais le père-noel ?"

- Le grand barbu : "non, je fais le lutin !"





C'était une sortie sympa. Je dois avouer que je suis contente d'avoir vu une érabliere et le processus de fabrication du sirop d'érable. Je vous recommande d'ailleurs le chalet des érables pour le faire.

Pour terminer, voici une photo de toute beauté que j'intitule le sourire qui tue. J'espère que vous l'apprécierez autant que moi ! lol




PS : pour voir toutes les photos, c'est ici ;-)

3 commentaires:

vané a dit…

Ba Val, je pensais que tu voulais pas te montrer en photo sur le blog...puis il serait temps de couper ta frange !
AHAHAHAHAahah... LOL

val a dit…

hi hi hi ;-)

Christopher a dit…

En même temps, faite gaff aux oreilles de crises :)