samedi 4 novembre 2006

Nouveau job : 1ère journée

Hier matin je suis passée à un des bureaux des services d'immigration pour déposer une demande d'équivalence de mes diplômes. J'ai attendu pendant 1h30 pour qu'on me fasse des malheureuses photocopies et que l'on me dépouille de 105 $. Mais c'est pour la bonne cause : mon nouvel employeur en a besoin. Réponse dans une dizaine de jours.

J'avais ensuite rdv avec mon boss à midi dans mon nouveau building. Commencer sa 1ère journée de travail par un dîner un vendredi, c'est plutôt cool.
Comme d'habitude, M* est assez speed. Il a l'air crevé le pauvre. Il me présente mon petit cubicule en façe du mien. Nous saluons super boss puis nous partons déjeuner.

Les sous-sols du buildings ont un accès direct dans la gare centrale et sont reliés au fameux RÉSO. Je n'avais pas du tout capté ! C'est la première fois que je mets les pieds dans cette fameuse gare. M* marche vite et se faufile à travers la foule. J'ai l'impression d'être au coeur d'une fourmilière. Ca grouille de monde. J'essaie de prendre des repères tout en poursuivant notre discussion. Il se dirige vers la place Ville Marie. C'est le 4ème plus grand building de Montréal avec 45 étages. La forme en croix est reconnaissable immédiatement. C'est un haut lieu d'affaires et un centre commercial également.

M* choisit une sandwicherie tenue par un français et nous dégustons de délicieux sandwichs. La discussion est intéressante et j'apprends que M* a vécu et travaillé un peu partout dans le monde. Au bout d'un moment je sens une gêne à mon oeil gauche. Je me dit que ça va passer mais c'est de plus en plus douloureux. Je cligne beaucoup des yeux et je sens des larmes monter. Je suis en train changer de tête petit à petit. M* doit bloquer mais il n'en laisse rien paraître. Je lui explique et lui demande où sont les toilettes. Il n'y en a pas...
Mon oeil pleure à fond maintenant. Il arrête un serveur et je le suis dans la cuisine. Je lui demande s'il a de la glace et il me ramène des glaçons. Oups il devait être anglophone ! lol
Le serveur me déniche finalement un petit miroir et je peux enfin enlever ma lentille, la rincer et enlever cette maudite poussière. Mon oeil est rouge vif et je me sens super classe quand je vais rejoindre M*...
Ce genre de truc ne m'arrive jamais mais il faut que ça arrive là. Cela doit être l'effet Valérie comme dirait mon père.

Après le déjeuner, j'ai droit à une présentation des habitants des cubicules aux alentours. La plupart du temps quand ils expliquent leurs jobs, je n'ai absolument aucune idée de ce qu'ils peuvent bien faire...
Ensuite M* m'emmène dans une salle de réunion où il m'explique plein de choses en faisant des schémas. Il y a beaucoup de jargon, des abréviations et compagnie. Je l'arrête tout le temps pour qu'il m'explique. Il est vraiment bavard et a une tchache indéniable.

J'enchaîne ensuite par une rencontre avec une des personnes que j'ai rencontré en entrevue. Elle me présente les avantages liés à mon contrat pour en tant que salarié temporaire puis permanent. Vraiment très avantageux ! Il y a des avantages sociaux, des primes...

Au détour d'une discussion, j'ai appris un fait non négligeable :
Elle : "... et donc avec le niveau cadre, tu pourrais avoir un boni de 1 500 à 5 000 $ en fin d'année selon tes performances et l'atteinte de tes objectifs."
Moi : "... (surprise) Quand vous dites niveau cadre, est ce parce que mon poste est niveau cadre ?"
Elle : "oui niveau 2. Il y a 9 niveaux cadre. On ne te l'a pas dit ?"
Moi : "et non ! (intérieurement : wow)"

Plus tard dans la conversation :
Elle : "la valeur en $ des avantages et noté dans ton slip de salaire, cela permet de bien se rendre compte de ce que l'on gagne."

"ton SLIP de salaire"... hi hi hi
Heureusement qu'une ex-collègue m'avait raconté une anecdote très drôle à propos d'un SLIP. Elle m'avait mise en garde pour éviter tout quipropo en me disant qu'un SLIP est un reçu ou un accusé de réception.

L'après-midi s'est terminée par des lectures nombreuses, la découverte de l'intranet etc. Je n'ai pas vu le temps passer et je suis ressortie avec des infos plein la tête.

2 commentaires:

tatie préférée a dit…

Je suis ravie pour toi avec ce job super en tout point
C'est dingue la différence avec la France où bien des jeunes "diplomés" peinent à trouver un boulot payé au smig ! et doivent ensuite bien galérer....tu vas leur donner des idées...!!

vane a dit…

Ton Slip de salaire...j'adore!
lol
Ce début avait l'air bien riche en information, normal...j'espère que ça va te plaire et que tu vas t'épanouir pleinement dans ce nouveau job!
Et le coût de la lentille, y'a qu'à toi que ça peut arriver, quand on dit que y'a un effet Valérie !!! (-;
Bisous