vendredi 6 avril 2007

Big Bang


Un article dans le Voir avait piqué ma curiosité : il présentait TUYO, un groupe qui joue avec des instruments inventés. Leur nouveau spectacle, Big Bang, "nous invite à une étrange exploration des sons et des formes de l'univers"*.

Hier soir, j'ai décidé à la dernière minute de me rendre au théâtre Outremont pour les écouter.



Dans la salle mon regard est tout de suite accroché par les nombreux instruments sur la scène. Certains sont grands et imposants comme la Baleine et le Beluga (deux rangées de tuyaux de 3 et 6 mètres disposés à la verticale) ou encore l'Anaconda (une percussion en forme de serpent-tuyau lové sur lui-même). Je suis vraiment intriguée et j'ai hâte de d'entendre les sons que ces instruments vont produire.

Les musiciens mêlent les vrais instruments (batterie, violon, sax) aux instruments inventés pour créer toutes sortes de sons et de mélodies. Ils nous font aussi parfois vivre leurs expérimentations.
Les morceaux s'enchaînent et chacun nous emmène dans des univers sonores influencés par le free-jazz, le rock, l'orient, l'asie... De petites rêveries aux sonorités rondes de boîtes à musique et de xylophone entrecoupent les morceaux. Une artiste nous interpelle parfois également avec de courts textes métaphysiques sur les forces, les planètes... Des vidéos projetées sur le mur ajoutent de temps en temps de l'image et des étoiles au spectacle. Une touche de plus pour le que Big Bang s'opére en nous.

Le directeur artistique "a eu le désir fou d'entrainer le spectateur dans un vortex de compositions totalement débridées en (s)'inspirant des principes de transformation et d'expansion de la matière."**
Il veut "éliminer les clivages, explorer toutes les manières de faire résonner les instruments traditionnels, créer des instruments mobiles, multiformes, catastrophiques qu'on peut utiliser de différentes manières : on peut taper les tuyaux du Béluga, mais on peut aussi les coupler avec des fils enduits de colophane, on peut mettre de l'eau dans les tubes de la Baleine pour une autre sonorité... les possibilités sont infinies!"*

Une de mes moments favoris a été celui où les musiciens ont créé un morceau avec de simples tuyaux et une "planète" (une boule). En soufflant, en frappant, en grattant, en tapant les tuyaux, la boule et le sol, ils ont su produire un morceau épatant.

Le Big Bang est une expérience auditive et visuelle originale que je vous conseille. Si ça tente des montréalais, je vous refile le TUYO : allez au théâtre Outremont ce soir ou demain à 20h30.

* article du Voir du jeudi 15 mars
** texte du programme

2 commentaires:

vané a dit…

je traîne, je traîne dans mes commentaires... j'ai envie de réagir sur ce poste depuis quelques temps, alors je me lance !
ça a du être une super expérience auditive, avec mon passé de grande musicienne, lol, j'aime beaucoup découvrir de nouveau son...
Je trouve ça vraiment fort de réussir à faire une musique harmonieuse avec des éléments qui ne sont pas fait pour ça initialement. Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir ce type de prestation en France, mais je sais que ça existe, j'ai même vu une fois à la télé des instruments très insolites fabriqués dans des légumes ! et oui carotte, poireau et pomme de terre une fois taillés peuvent reproduire des sons sympathique...avis aux amateurs ! c'est pas cher, original, et je suis sûr une bonne technique de drague, jouer du pipeau dans une carotte, rien de plus romantique !!! (@;

val a dit…

Jouer du pipeau dans une carotte : trop fort !!! J'aimerai bien voir ça.
TUYO passe en France mais pas près de chez toi... une autre fois ?