vendredi 6 octobre 2006

l’Ex-centris, Schwartz’s et la Science des rêves

Hier soir nous sommes partis en direction de l’Ex-centris, un cinéma sur Saint Laurent. Rien que le lieu en tant que tel vaut le détour. L’architecture est sobre, moderne, tout en nuances de gris. Certains détails du décor sont des clins d’œil au cinéma : les bobines de films sur les escaliers, les numéros des comptes à rebours gravés dans le sol…
Nous n’avons pas tout de suite repéré le guichet et pour cause. Personne en vue aux comptoirs. En fait, nous retirons nos billets à un écran qui retransmet une vidéo de la personne juste derrière ! Futuriste et amusant, nous sommes déjà dans un film !

Il est à peine 20 heures, nous avons le temps d’aller manger avant la séance à 21h20. Nous nous risquons alors à aller chez Schwartz’s. Je dis bien risquer car il y a toujours foule devant ce resto/charcuterie hébraïque. Schwartz’s est une institution à Montréal depuis 1928. À ce qu’il parait, on y prépare l’unique viande fumée de renommée internationale. On se devait donc de tester ça un jour !
Nous sommes arrivés au bon moment, quelques minutes plus tard la queue avait bien augmenté. Nous avons quand même attendu 15-20 minutes avant d’avoir une place au comptoir. Le resto est assez petit, tout en longueur. La déco est quasi inexistante – cela ressemblerait presque à une cantine – si ce n’est tous les articles sur le resto accrochés au mur accompagnés de peintures et de photos d’artistes y ayant mangé. De toute façon, nous ne sommes pas là pour admirer une belle déco mais pour tester cette viande qui fait tant parler d’elle. Nous avons pris tous les deux le classique sandwich à la viande fumée avec un gros cornichon et une assiette de frites fraîches. Le constat est simple, c’est très bon ! Malheureusement je ne serais dire si la viande fumée est meilleure ici ou ailleurs car c’était la première fois que j’en mangeais ! Ma seule expérience de viande fumée et le poulet fumé à l’antillaise que prépare ma belle-mère préférée donc ce n’est pas comparable ;-)
Le service est efficace et il était amusant de regarder « le ballet » des serveurs pendant le repas. Ils sont au moins 10 à œuvrer dans cette petite salle et ils n’arrêtent pas une minute, c’est fou !

Nous sommes repartis tranquillement vers l’Ex-centris ensuite. La science des rêves de Michel Gondry nous attendait.
Le film nous emmène dans l’univers onirique de Stéphane qui se réfugie dans ses rêves pour échapper à une réalité ennuyante. Que vous dire ? J’ai ADORÉ La science des rêves : j’ai aimé le thème du film et la manière dont s’était traité, j’ai été émerveillée par les décors si créatifs, j’ai trouvé le jeu des acteurs très juste, la musique était parfaite et contribuait à donner une atmosphère toute particulière, la réalisation était excellente… C’est drôle parfois en plus d’être touchant.
Décidemment, j’admire de plus en plus ce réalisateur. Une fois de plus il nous a fait embarquer dans son univers si particulier. Ses films sont vraiment uniques. J’avais adoré Under sunshine of the spotless mind (avec Jim Carrey et Kate Winslet) et j’avais hâte de découvrir le nouveau. Je n’ai pas été déçue.

3 commentaires:

Sandrine a dit…

moi aussi j'ai adoré ce film mais t'as oublié de préciser qu'on y voit Gael Garcia Bernal tout nu!!!!et ça ça compte aussi... ;)
bizz

adeline a dit…

C'est clair, il est terrible ce film... on est allés le voir cet été et c'est un grand plongon dans un univers assez hallucinant... mais je reste quand mm plus séduite par Eternal Sunshine of the spotless mind... un de mes films préférés (après La Boum bien sûr !):-)
biz à tous les deux ! bon week end !!

val a dit…

Tu as bien raison sandrine, ça compte aussi !!! Il est vraiment sexy cet acteur et trés doué en plus... ;-)